International network for natural sciences – research journal
  • mendeley icon
  • linkedin icon
  • google plus icon
  • twitter icon
  • google scholar icon
  • facebook icon

Clinical and immunological profile at the initiation of antiretroviral treatment of HIV-infected patients according to the evolution of WHO recommendations in National Center for Blood Transfusion, Abidjan Cote d’Ivoire

By: Abalé Louise C.A., Ouattara Fatou S.S, Abo Yao, Blahi Nadia A., Zougrou N’Guessan E., Minga Albert, Kouakou Koffi

Key Words: HIV, INITIATION, ARV, WHO, CD4.

Int. J. Biosci. 13(1), 272-283, July 2018.

DOI: http://dx.doi.org/10.12692/ijb/13.1.272-283

Certification: ijb 2018 0113 [Generate Certificate]

Abstract

This retrospective study consisted to show the interest of the various modifications of the WHO guidelines on the clinical, biological parameters of patients HIV. It was conducted with patients followed at the National Center for Blood Donors between 2006 and 2016. Methods: 351 patients were selected and divided into three groups. Group 1 (G 1) had an average level CD4 equal to or less than 200 cells/mm3. For the Group 2 (G 2) the number of CD4 was between 200 and 350 cells/mm3 and the Group 3 (G 3) had a CD4 count of between 350 and 500 cells / mm3. These patients were monitored and received regular treatment during 18 months. Blood samples were taken every 6 months and clinical and laboratory assessments were performed.Results: the patients had an average CD4 value of 290 ± 8.89 cells/ mm3. The Body Mass Index had increased in G 2 and G 3. CD4 was from 111.3 ± 5.48 cells / mm3 to 327.7 ± 12.16 cells / mm3 in G 1, then from 263.4 ± 4.16 cells/mm3 to 401.7 ± 28.37 cells/mm3 in G 2 and finally from 423 ± 4.18 cells/mm3 to 643.3 ± 27.60 cells/mm3 in G 3. Serum creatinine had increased of 11.71% in G 2 and decreased of 12.73% in G 3. Glutamic Pyruvic Transaminases levels decreased by 6.37% in G 3. Conclusion Antiretroviral therapy initiated at the early stage of infection has benefits on clinically and immunologically changes.

| Views 25 |

Clinical and immunological profile at the initiation of antiretroviral treatment of HIV-infected patients according to the evolution of WHO recommendations in National Center for Blood Transfusion, Abidjan Cote d’Ivoire

Abokon EYM, Sombo L, Mambo F. 2014. Evolution du taux des lymphocytes TCD4 au cours du traitement antirétroviral chez des patients séropositifs du VIH. thèse de doctorat, université Felix Houphouët Boigny, Abidjan, Côte d’ivoire,

Bettayeb K. 2013. Prise en charge médicale : Elaboration et évolution des recommandations. Transversale 2.

Chéret A. 2014. Etude de l’établissement des réservoirs VIH lors de la primo infection et de l’impact des traitements antirétroviraux très précoces sur ces réservoirs. Virologie, Université René Descartes – paris V français <NNT :2014 PA05F013>0.

Desenclos JC, Dabis F, Semaille C. 2013. Epidémiologie du VIH dans le monde : particularités de l’épidémie au Nord et au Sud. Virologie 17(3), 132-44.

Diallo DA, Baby M, Dembélé M, kéita A, Sidibé AT, Cissé IAH, Diop CT, Maiga LL, Traoré AK. 2003. Fréquences, facteurs de risques et valeurs pronostics de l’anémie associée au VIH /Sida chez l’adulte au Mali. Bulletin de la Société de Pathologie Exotique 96(2), 123-127.

Fontenay F. 1994les antirétroviraux : lancinantes interrogation. Transcriptase 29.

Geeraert L, Kraus G, Pomerantz RJ. 2008. Hide – seek: the challenge of viral persistances in HIV 1 infection. Annual review of medicine 59, 487-501.

Hommes M, Romjin J, Endert E, Sauerwein M. 1991. Resting energy expenditure and substrate oxidation human immunodeficiency virus (HIV)-infected asymptomatic men: host metabolism in the early asymptomatic stage. The American Journal of Clinical Nutrition 54, 311-15.

Izzedine H. 2009. Pathologies rénales au cours de l’infection par le VIH. La lettre de l’infectiologue, tome XXIV, 4.

Killian MS, Fujimura SH, Hecht FM, Levy FM. 2006. Similar changes in plasmocytoid dentritic cell CD4 T-Cells count during primary HIV-1 infection and treatments. Acquired Immune Deficiency Syndromes 20, 1247-1250.

Kouakou GM, Attia KA. 2009. Intérêt de l’évolution de l’indice de masse corporelle dans la surveillance de l’efficacité des traitements antirétroviraux en Côte d’Ivoire: Cas du programme Acondas-vs. Thèses de doctorat, UFR des Sciences Médicales,  université Felix Houphouët Bobigny, Abidjan, Côte d’Ivoire.

Kouamé YS. 2011. Etat nutritionnel des personnes infectées par le VIH suivie en ambulatoire dans le service de médecine interne du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo de décembre 2010- novembre 2011. Thèse de doctorat, Unité de formation et de Recherche en Science de la sante (UFS/SDS), section pharmacie, Université de Ouagadougou. Burkina Faso.

Koy T, Mukumbi H, Lubangi G, Malandala M, Donnen P, Wilmet–Dramaix M. 2014. Profil comparatif et évolutif des personnes infectées par le virus de l’immunodéficience humaine traitées aux antirétroviraux à kinshassa, République Démocratique du Congo. Pan African Medecine Journal 19, 388.

Krou PE, Yessé ZN, Kouadio IK, Patrice K. 2012.  Influence des Antirétroviraux (ARV) sur les paramètres biochimiques de quelques organes vitaux des personnes vivant avec le VIH en Côte d’Ivoire. Journal of. Applied. Biosciences 54, 3848-3858.

Lepère P, Milleri JM. 2015. le traitement du VIH par les antirétroviraux dans les pays francophones a ressources limitées. Médecine de la Santé Tropicale 25, 237-244.

Loua A, Dramous CD,  Haba NY, Magassouba FB, Lamah M, Camara A, Cissé M, Loua KM, Gamy EP, Troussard X. 2011. Profil hématologique des patients infectés par le VIH à Conakry. Hematology 17(5), 365-9.

Lozes E, Ahoussinou C, Agassounon M, Djipko T, Dahouegnon E, Ahossouhe N, Acoty A, Comlan DS. 2012. Variabilité  du taux des lymphocytes CD4 et la charge virale chez les personnes vivants avec le VIH sous traitement antirétroviral : Cas de l’hôpital Saint Jean de Dieu de Tanguieta (Bénin). International Journal of Biological and Chemical Sciences 6(2), 650-656.

MacAllan DC. 2001. Lymphocyte activity and protein synthesis. Clinical. Sciences 101, 591-2.

Moh DR. 2012. Intérêts du traitement précoce chez l’adulte infecté par le vih en Afrique sub-Saharienne- thèse  de  Doctorat , l’université de bordeaux 2, France,  137.

Moore P, Allen S, Sowell A, Van de Perre P, Huff D, Serufila A, Nsengummeremy F, Hulley S. 1993. Role of nutritional status and weight loss in HIV seroconversion among Rwandan women. Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes 6, 611-6.

Mouhari-Touré A, Patassi A, Nabroulaba KT, Djadou KE, Edou K, Nyametso D, Aho K, Saïbou A, Kombaté M, Kpanla K, Niman KW, Togbossi A, Agodomou E, Wotogbe A, Tadona M, Singo A,  Déku K, Pitche P. 2011. Profil biologique des patients adultes infectés par le VIH à l’initiation du traitement antirétroviral au Togo. Médecine et Maladies infectieuses 45(4), 229-234.

Nacoulma EWC, Somé Y, Tiéno H, Diallo I, Zougrana A, Bougnounou R, Ouédraogo C, Drabo J, Guiard-Schmid JB. 2007- Evolution des paramètres hématologiques au cours du traitement antirétroviral chez les patients infectés par le VIH au Burkina Faso. Bulletin de la Société de Pathologie Exotique 100(4), 271-274.

Ndawinz JDA. 2015. Estimation de l’incidence de l’infection par le VIH  et d’autre indicateurs de surveillance de l’épidémie du VIH le cas de la France et du Cameroun- thèse de doctorat, , Université Pierre et Marie Curie, France, p 248.

Njonkou BMI. 2014. Profil Evolutif de l’anémie au cours de l’infection à VIH après l’initiation des ARV au CDV (Consultation Dépistage Volontaire) du service de Médecine interne au CHU de Treichville. Thèse de doctorat, Université Felix Houphouët Boigny, Cote d’ivoire.

Nyimi ML, Lepira FB, Sumaili KE, Ebengo BC, Nseka MN, Congo MBC. 2001- Insuffisance rénale aigue associée à l’infection du VIH à Kinshasa à propos de 24 observation. Louvain Médical 120, 167-172.

Okomé NMML, Okomé ER, Obiand NP, Okomé MF. 2007. Bilan clinico- biologiques des patients infectés par le VIH à la fondation Jeanne Ebori de Libreville. Médecine Tropicale 67, 357-362.

ONU. 2001. Déclaration d’engagement sur le VIH/sida. Rapport de la Session extraordinaire de l’assemblée générale des nations unies sur le VIH/sida, New York p 25–27.

OMS, 2002 -Améliorer l’accès aux traitements antirétroviraux dans les pays à ressources limitées : Recommandation pour une approche de santé publique- Genève.

OMS. 2006.Traitement antirétroviral de l’infection à VIH chez l’adulte et l’adolescent : recommandation pour une approche de santé publique, Genève.

OMS. 2010traitement antirétroviral de l’infection à VIH chez l’adulte et l’adolescent: recommandation pour une approche de sante publique, Genève.

OMS. 2013Lignes directrices unifiées sur l’utilisation des antirétroviraux pour le traitement et la prévention de l’infection à VIH Recommandations pour une approche de santé publique Genève.

OMS. 2015Lignes directrices unifiées relatives à l’utilisation de médicaments antirétroviraux pour le traitement et la prévention de l’infection à VIH – Dernières informations. Genève.

Yéni P. 2006. Prise en charge des personnes infectées par le VIH. Recommandations du groupe d’experts Rapport, Médecine-Sciences, Flammarion p 432.

Piroth L. 2008.  Faut-il instaurer le traitement antirétroviral plus tôt. La lettre de l’infectiologie tome XXIII, n°5.

Sako FB, Zougrana J, Dembelé JP, Kassi NA, Ouattara SI. 2012. Le traitement antirétroviral à base de trois inhibiteurs Nucléosidiques de la transcriptase inverse  chez les patients naïfs infectés par le VIH à Abidjan (COTE D’IVOIRE). Médecine et Santé Tropicale 22(3), 333.

Sovaila S, Rivoisy C, Bougarit A. 2015. Syndrome inflammatoire de reconstitution immunitaire : plusieurs visages pour le même syndrome. Médicine thérapeutique 21(8), 8-18.

Tovi WMO. 2014. Intérêt des effets d’antiretro-viraux chez les porteurs du VIH au centre national de transfusion sanguine-Abidjan- thèse de doctorat, Université Felix Houphouët Boigny. Cote d’Ivoire p 236.

Traoré L. 2008Evolution de l’amylasémie, de l’urémie, de la créatinémie et des paramètres anthropométriques chez des personnes VIH positives sous antirétroviraux suivis au Centre Médicale Saint- Camille de Ouagadougou (CMSCO ), Mémoire de DEA Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso, Burkina Faso, 55 p.

Vasans S, Poles MA, Horowittz A, Siladji EE, Markowitz M, Tsuji M. 2007. function of NK T-cells , potencial anti HIV effections cells are improved by beginnig HAART during acute HIV 1 infection. International Immunology 19, 943-951.

Abalé Louise C.A., Ouattara Fatou S.S, Abo Yao, Blahi Nadia A., Zougrou N’Guessan E., Minga Albert, Kouakou Koffi.
Clinical and immunological profile at the initiation of antiretroviral treatment of HIV-infected patients according to the evolution of WHO recommendations in National Center for Blood Transfusion, Abidjan Cote d’Ivoire.
Int. J. Biosci. 13(1), 272-283, July 2018.
https://innspub.net/ijb/clinical-immunological-profile-initiation-antiretroviral-treatment-hiv-infected-patients-according-evolution-recommendations-national-center-blood-transfusion-ab/
Copyright © 2018
By Authors and International Network for
Natural Sciences (INNSPUB)
https://innspub.net
brand
innspub logo
english language editing
  • CALL FOR PAPERS
    CALL FOR PAPERS
    Publish Your Article
  • CALL FOR PAPERS
    CALL FOR PAPERS
    Submit Your Article
INNSPUB on FB
Email Update